Artisans itinérants

Et si les digital nomads d'aujourd'hui devenaient les artisans itinérants de demain ?

Ecrit par Noémie Aubron
May 11, 2023
Cet article contient de la fiction prospective. Ce contenu est fictionnel. Il est toutefois inspiré par l'observation de signaux faibles et d'émergences issue d'une veille intensive sur l'évolution des modes de vie. Abonnez-vous pour recevoir une nouvelle fiction tous les jeudis.

Fictions | Conte du futur

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.

Vous garez votre van sur la petite place du village, et allumez l’enseigne pour indiquer aux passants que votre salon de coiffure est ouvert. Vous sortez vos instruments de travail avec soin, et dépoussiérez le siège bien rembourré. Déjà, une première cliente se présente. Vous l’installez confortablement et lui servez un thé. Elle est très joviale et curieuse d’en savoir plus sur votre commerce.

Vous lui retracez votre parcours des dernières années : votre début de carrière rêvé en tant que nomade digital, à parcourir le monde tout en proposant vos services de conseil aux plus grandes entreprises. Puis votre ennui face à un métier intellectuel devenu peu intéressant avec le développement de l’intelligence artificielle. En même temps, votre remise en question d’un mode de voyage peu soutenable, alors que certains clients ont commencé à refuser de travailler avec vous compte tenu de votre bilan carbone. Et enfin, votre reconversion dans la coiffure, un métier qui vous permet aujourd’hui de continuer à vivre de manière nomade, mais plus localement.

Votre cliente vous écoute avec attention, un petit sourire aux lèvres. Bien sûr, vous êtes un vrai cliché ! Les parcours comme le vôtre font la une des émissions de télévision. Mais loin de vous l’idée de vouloir faire tout comme tout le monde, et encore moins la coiffure… Avec l’expérience de votre vie d’avant, vous avez conçu un programme de propositions personnalisées de coiffure. Vous en faites la démonstration à votre cliente qui se place devant la caméra de votre téléphone. Aussitôt, son visage apparait sur un autre écran avec trois nouvelles coupes différentes. Comme toujours, le programme tape dans le mille ! La cliente se réjouit d’avance après avoir choisi une des coiffures.

Ce petit programme est votre avantage concurrentiel. Les clients sont toujours bluffés par les propositions. Heureusement pour vous, ils ne voient pas la suite : le programme vous propose ensuite un tutoriel sur-mesure pour vous guider dans un pas-à-pas tenant compte de la coupe choisie et de la nature du cheveu. De quoi bien tenir la promesse de la coiffure proposée, malgré votre peu d’expérience !

Veille | Les coulisses

Les tendances et signaux faibles derrière la fiction

🔮 Le futur des cols blancs

I spoke with four economists for this piece, and, though they offered good reasons to think AI won’t “take all the jobs”—indeed, as in previous waves of automation, the economy is likely to grow—none denied that some jobs will be lost. They didn’t know exactly how many, and neither do I. But what I do know is that we've never had a wave of automation in which white-collar workers are uniquely vulnerable, and we should therefore expect this one to play out differently.

(Trad. Je me suis entretenu avec quatre économistes pour cet article et, bien qu'ils aient de bonnes raisons de penser que l'IA ne "prendra pas tous les emplois" - en fait, comme lors des précédentes vagues d'automatisation, l'économie est susceptible de croître - aucun n'a nié que certains emplois seront perdus. Mais ce que je sais, c'est que nous n'avons jamais connu de vague d'automatisation dans laquelle les cols blancs étaient particulièrement vulnérables, et que nous devrions donc nous attendre à ce que celle-ci se déroule différemment.)

🔮 Un jeune Chinois sur cinq est au chômage. Beijing veut les faire travailler dans les champs

Young college graduates joke that they have been trapped by their education and stuck between difficult choices: pursue a white-collar career and risk unemployment or “take off their scholar’s gown” and work a blue-collar job they had hoped to avoid through education.

(Trad. Les jeunes diplômés de l'enseignement supérieur disent en plaisantant qu'ils ont été piégés par leur éducation et qu'ils sont coincés entre des choix difficiles : poursuivre une carrière de col blanc et risquer le chômage ou "enlever leur toge universitaire" et occuper un emploi de col bleu qu'ils espéraient éviter grâce à leur éducation.)

🔮 Une majorité de jeunes Américains vivent chez leurs parents

The share of young adults living with their parents is higher than in any previous measurement (based on current surveys and decennial censuses). Before 2020, the highest measured value was in the 1940 census at the end of the Great Depression, when 48% of young adults lived with their parents. The peak may have been higher during the worst of the Great Depression in the 1930s, but there is no data for that period.

(Trad. La proportion de jeunes adultes vivant avec leurs parents est plus élevée que lors de toute mesure précédente (sur la base des enquêtes actuelles et des recensements décennaux). Avant 2020, la valeur la plus élevée a été mesurée lors du recensement de 1940, à la fin de la Grande Dépression, lorsque 48 % des jeunes adultes vivaient avec leurs parents. Il est possible que le pic ait été plus élevé au plus fort de la Grande Dépression dans les années 1930, mais il n'y a pas de données pour cette période.)

👁️ L’ère des expériences hautement artisanales à forte intensité humaine

Why must the purpose of business be to scale, grow bigger, become franchises, squeeze in more seats, and compromise quality for automation and reach? Could a fundamental change in society, like mass automation and AI, spur both the growth and demand of human-intensive highly crafted unscalable experiences?

(Trad. Pourquoi l'objectif des entreprises doit-il être de s'adapter, de grossir, de devenir des franchises, d'augmenter le nombre de sièges et de compromettre la qualité au profit de l'automatisation et de la portée ? Un changement fondamental dans la société comme l'automatisation de masse et l'IA pourrait-il stimuler à la fois la croissance et la demande d'expériences hautement artisanales et non évolutives à forte intensité humaine ?)

😮 Le van télétravail friendly

😮 “Géoarbitrage”

"Geographic arbitrage" is growing in popularity. Simply put, it means saving big by earning income in a strong economy—while living (and spending) somewhere low-cost. Here's how to do it.

(Trad. L'"arbitrage géographique" est de plus en plus populaire. En termes simples, il s'agit d'économiser beaucoup en gagnant un revenu dans une économie forte, tout en vivant (et en dépensant) dans un endroit où le coût de la vie est faible. Voici comment procéder.)

😮 “Worldschooling”

Ainsi, ils espèrent que leurs enfants puissent “absorber naturellement d’autres connaissances, en apprenant par l’expérience plutôt que dans une salle de classe”. Ils souhaitent montrer à leurs enfants comment s’amuser et apprendre par leurs propres moyens. Pour cela, ils pensent alterner un mois chez eux et un mois en voyage.

Découvrez d'autres fictions en lien avec celle-ci...

Futur de l'habitat

Hyperlocalité

Et si le futur de nos usages numériques n'était pas que dans la Silicon Valley ou en Chine ?

Lire
Futur du travail

Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Lire
Futur de la consommation

Désinnovation

Et si, demain, l'innovation faisait marche arrière ?

Lire


"La manière la plus simple de prédire le futur est de comprendre le présent". J. Naisbitt



ET VOUS, QU'EST-CE QUI VOUS INTERPELLE AUJOURD'HUI ?


Parlons-nous !

UN REGARD SUR LE FUTUR 
À LIRE TOUS LES JEUDIS


👁️😮🔮 Futur(s)


Demain en fiction pour comprendre le présent et ses émergences, tous les jeudis. Déjà +6 000 abonnés