Désinnovation

Et si, demain, l'innovation faisait marche arrière ?

Ecrit par Noémie Aubron
June 24, 2021
Cet article contient de la fiction prospective. Ce contenu est fictionnel. Il est toutefois inspiré par l'observation de signaux faibles et d'émergences issue d'une veille intensive sur l'évolution des modes de vie. Abonnez-vous pour recevoir une nouvelle fiction tous les jeudis.

Fiction | Contes des Futurs

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.

Le Ministère de la Désinnovation vient d’adresser à tous les constructeurs de voitures un dernier rappel officiel de leurs obligations. La voiture individuelle devenant officiellement une technologie illégale dans six mois, il est urgent qu’ils se mettent en conformité en présentant leur plan de sortie. Les aides perçues sont censées permettre une transition progressive du parc automobile et des usines.

Comme tout le pays, vous avez suivi l’affaire de près. La désinnovation du Bitcoin vous a laissé de marbre, mais pour la voiture individuelle, c’est une autre histoire. Le débat public a été sanglant. Face à l’incapacité des constructeurs de proposer une stratégie pour rationaliser leur empreinte, vous avez finalement voté en faveur de la désinnovation. A la surprise de tous les observateurs, c’est aussi cette option qu’a choisie une très courte majorité de votants. Certains ont expliqué ce résultat inattendu par une tentative de déstabilisation orchestrée par la Russie. D’autres y ont vu le poids grandissant des Jeunes Populaires dans l’opinion publique.

Vous avez eu des état d’âmes peu après le vote, en assistant à la réaction violente des personnes dépendantes de la voiture. Outrées et désemparées, elles ont paralysé le pays pendant des mois entiers. Face à ce séisme social, la résistance s’est organisée pour anticiper la disparition de l’automobile individuelle. Des réseaux de hackers se sont structurés en ouvrant des garages clandestins. On peut y convertir son véhicule pour le faire sortir de la catégorie “automobile”, et augmenter sa capacité grâce à des modules additionnels pour qu’il ne soit plus “individuel”. On peut également aménager de simples vélos en véhicules familiaux longue distance grâce à des modules d’agrandissement et d’électrification.

Si la désinnovation a permis des inventions créatives et frugales pour maintenir le droit de se déplacer, ces solutions ne satisferont sans doute jamais les nostalgiques de la voiture individuelle. Et ne parlons pas de ceux qui gardent précieusement leur SUV Diesel dans l’espoir que le prochain Gouvernement revienne sur ces désinnovations…

Les articles et ressources qui m’ont inspirée :

👉  Rétro-futur : Les imaginaires de la voiture du futur en illustrations des années 80

👉 Faut-il désinnover ? Fermer l’avenir ? (cf La Banque Publique de Désinvestissement)

👉 Les creative technologists comme Nicole He, ou Danielle Baskin

👉 Le boom de l’industrie du vélo au Portugal

Découvrez d'autres fictions en lien avec celle-ci...

Futur du travail

Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Lire
Futur de la consommation

Désinnovation

Et si, demain, l'innovation faisait marche arrière ?

Lire
Futur de la consommation

Le désapprenant

Et si, demain, il fallait apprendre à désapprendre ?

Lire


"La manière la plus simple de prédire le futur est de comprendre le présent". J. Naisbitt



ET VOUS, QU'EST-CE QUI VOUS INTERPELLE AUJOURD'HUI ?


Parlons-nous !

UN REGARD SUR LE FUTUR 
À LIRE TOUS LES JEUDIS


👁️😮🔮 Futur(s)


Demain en fiction pour comprendre le présent et ses émergences, tous les jeudis. Déjà +6 000 abonnés