Entreprise transparente

Et si, demain, un client était plus qu'un acheteur ?

Ecrit par Noémie Aubron
November 24, 2022
Cet article contient de la fiction prospective. Ce contenu est fictionnel. Il est toutefois inspiré par l'observation de signaux faibles et d'émergences issue d'une veille intensive sur l'évolution des modes de vie. Abonnez-vous pour recevoir une nouvelle fiction tous les jeudis.

Fiction | Conte du futur

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.

Vous hésitez à acheter un nouveau réfrigérateur. Le vôtre montre des signes de faiblesse inquiétants. Mais l’idée de vous engager de nouveau en tant que client·e vous effraie un peu. Vous appartenez déjà à une dizaine de communautés de produits et avez l’impression d’atteindre la limite du raisonnable.

Que ce soit pour votre coopérative alimentaire, votre pharmacie, votre dernière paire de chaussures ou votre fournisseur d’électricité, ces communautés, souvent assorties d’un wiki, sont devenues un essentiel dans les expériences d’achat. La transparence est de mise à toutes les étapes, ainsi que le lien direct avec les équipes, de la direction au support client. On y apprend à prendre soin du produit, à comprendre comment il est fabriqué, comment il fonctionne et comment il peut être utilisé, et on imagine ensemble comment l’améliorer. Les activités commerciales ou de services ne sont pas en reste : nouveauté de produits, niveaux de marge, qualité des fournisseurs, tout est passé au crible par les clients.

Il semble loin le temps où l’on pouvait acheter un produit ou un service en un clic, sans même avoir pris le temps de comprendre la stratégie de l’entreprise ou de rencontrer des clients actuels. Maintenant, les lignes entre client et entreprises sont devenues plus perméables. Acheter un produit est devenu à la fois plus compliqué et plus engageant. A l’heure où les innovations et les changements de modèles pullulent, se tromper sur des postes de consommation stratégiques comme l’alimentation ou l’énergie peut mettre en difficulté un foyer. Les entreprises ont donc été nombreuses à prendre le virage de la transparence radicale : elles ouvrent le capot des produits et des process de l’entreprise. Chaque collaborateur se retrouve en contact direct avec les clients. Et le client, lui, devient plus qu’un acheteur : il contribue, évalue et remet en question.

Hormis pour quelques achats accessoires, acheter un produit, c’est donc s’investir dans le projet de l’entreprise. De fait, cela encourage à restreindre l’intensité de sa consommation. Pour le frigo, vous envisagez peut-être d’en trouver un d’ancienne génération en seconde main. C’est un des seuls endroits où l’on peut acheter ces vieux modèles qui ne nécessitent pas de s’impliquer dans l’entreprise. Il faudra sûrement mettre le prix, mais tant pis !

Veille | Les coulisses

Les tendances et signaux faibles derrière la fiction

🔮 C’est qui le Patron : le modèle s’étend

La coopérative s’autorise désormais à entrer au capital d’entreprises ou à en racheter. Et, contrairement à aujourd’hui, elle ne va pas se limiter à l’agroalimentaire, plusieurs secteurs seront concernés comme l’assurance, la banque, la santé… "Imaginez si on entre au capital d’un Ehpad et qu’on y insuffle nos valeurs et notre cahier des charges basés sur une bonne rémunération, des produits locaux dans les cuisines, etc. Après le scandale Orpea, c’est à nous de prendre le volant", estime Nicolas Chabanne. Pour ne pas tomber dans le greenwashing voire le socialwashing, CQLP demande en effet à ses sociétaires de voter pour un cahier des charges strict permettant de labelliser des produits ou, désormais, des entreprises.

🔮 La relation client impertinente sur TikTok : aux frontières du marketing

In 2014, The New Inquiry documented the rise of something it called “weird corporate Twitter,” where company accounts spoke in the voice of those run by individuals. As brands have migrated over to TikTok, things have seemingly only become more extreme. But does that always fly with customers?

(Trad. En 2014, The New Inquiry a documenté la montée en puissance de ce qu'il a appelé le "weird corporate Twitter", où les comptes d'entreprise s'exprimaient par la voix de ceux gérés par des individus. À mesure que les marques ont migré vers TikTok, les choses sont apparemment devenues plus extrêmes. Mais les clients sont-ils toujours d'accord ?)

👁️ Les emails internes de la tech

Internal tech industry emails that surface in public records.

👁️ Quand les fans de musique deviennent les collaborateurs des artistes

Discord is like any other space on the internet—nearly impossible to regulate, capable of initiating a career or furthering the agendas of hate groups. It’s a place where the lines between communal support and groupthink, fandom and labor, blur.

👁️ Build in public

Work with the garage door open

😮 Wiki-ser la relation client

Je viens de rejoindre la communauté Myfood, et je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer l’importation de la culture du wiki et de la communauté dans l’univers de la serre et du potager. Intéressant !

Découvrez d'autres fictions en lien avec celle-ci...

Futur de la consommation

Objet à usage perpétuel

Et si, demain, la garantie à vie devenait un standard de consommation ?

Lire
Futur de l'habitat

Hyperlocalité

Et si le futur de nos usages numériques n'était pas que dans la Silicon Valley ou en Chine ?

Lire
Futur du travail

Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Lire


"La manière la plus simple de prédire le futur est de comprendre le présent". J. Naisbitt



ET VOUS, QU'EST-CE QUI VOUS INTERPELLE AUJOURD'HUI ?


Parlons-nous !

UN REGARD SUR LE FUTUR 
À LIRE TOUS LES JEUDIS


👁️😮🔮 Futur(s)


Demain en fiction pour comprendre le présent et ses émergences, tous les jeudis. Déjà +6 000 abonnés