Le Musée du monde d'avant

Et si, demain, on ne regrettait pas hier ?

Ecrit par Noémie Aubron
September 9, 2021
Cet article contient de la fiction prospective. Ce contenu est fictionnel. Il est toutefois inspiré par l'observation de signaux faibles et d'émergences issue d'une veille intensive sur l'évolution des modes de vie. Abonnez-vous pour recevoir une nouvelle fiction tous les jeudis.

Fiction | Contes des Futurs

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.

C'est le grand jour, vous vous préparez en famille à voyager dans le Monde d'Avant. Ce Musée, ouvert il y a peu, plonge ses visiteurs dans une ville d'antan. La reconstitution fait fureur auprès de tous les nostalgiques de la "Belle Epoque". Votre motivation est toutefois différente : vous souhaitez montrer à votre fils la société dans laquelle vous avez grandi, pour qu'il puisse mesurer les profondes transformations dont vous avez été témoin. Et l’idée de revivre cette époque de paradoxes vous amuse beaucoup.

Le projet du nouveau Musée a failli ne pas voir le jour, au vu de la dépense énergétique nécessaire pour recréer cette mini-société. Arroser des pelouses vertes, remettre en circulation de vieux SUV, repeupler des boutiques d'objets neufs, tout cela n'est aujourd'hui plus possible. Les concepteurs du parc, à grand renfort d'effets spéciaux low tech et de figurants talentueux, ont tout de même réussi la prouesse de rendre plus vraies que nature les expériences proposées.

Dès l'entrée, votre fils est surpris par ce qu'il voit : des parkings à perte de vue, des embouteillages de voiture, des livreurs à vélo que l'on commande depuis son smartphone. Il est perturbé par la vitesse, le bruit, l’abondance, et la surcharge cognitive. Il s'étonne également de l'absence de la nature. Il est touché par le manque de lien entre les personnes. Attiré à la vue d'écrans, il vous pousse à rentrer dans un salon où trône une télévision. Cette pièce est un cabinet de curiosités rassemblant plusieurs inventions abandonnées depuis plusieurs années. Il reste béat face à une jeune fille qui joue à une console de jeux vidéo. Il parcourt avec désintérêt quelques pages d'un réseau social, puis allume la télévision. Il rigole devant les publicités, qu'il trouve ridicules. Il est surtout choqué par le ton et la manière de parler si peu directe et froide dans les émissions.

Curieux, il vous entraîne visiter l'école. Il est tellement impatient qu'il manque de se faire renverser par une voiture. Mais plutôt que de précipiter sur le trottoir, il s'arrête au milieu de la route pour défier le conducteur, et finit tranquillement sa traversée. La visite de l'école sera sûrement le moment le plus marquant pour lui. Perplexe, il vous demande si vous restiez vraiment assis•e sur une chaise et enfermé·e pendant six heures par jour. Il ne comprend pas bien ce que vous y appreniez. Ni d'ailleurs que vous ayez pu vivre à cette époque, tellement différente de la personne que vous êtes aujourd'hui...

Les articles et ressources qui m’ont inspirée :

👉 Sur les mots, les discours, les relations

  • Une belle édition de Nourritures Terrestres : où sont les discours sur le climat ?
  • Lorsqu’ils sont ensemble, les gens semblent très décontractés et joueurs, comme s’ils avaient toutes la vie devant eux pour explorer les possibilités que leur offre la vie. On ne ressent jamais cette menace de violence criminelle qui imprègne nos lieux publics, mais il y a beaucoup d’émotions fortes, exprimées sans la moindre honte ! […] C’est comme s’ils avaient perdu le sens de l’anonymat qui nous permet de nous côtoyer sans encombre dans une foule
  • Extrait de Ecotopia (p.34), qui décrit le fonctionnement d’une société écologique radicale. Pour en savoir plus, lire la lettre de Stéphane consacrée à l’ouvrage

👉 Sur le “narrative” de la désinnovation qui gagne du terrain

👉 Quelques anomalies de l’histoire ?

Découvrez d'autres fictions en lien avec celle-ci...

Futur de l'habitat

Hyperlocalité

Et si le futur de nos usages numériques n'était pas que dans la Silicon Valley ou en Chine ?

Lire
Futur du travail

Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Lire
Futur de la consommation

Désinnovation

Et si, demain, l'innovation faisait marche arrière ?

Lire


"La manière la plus simple de prédire le futur est de comprendre le présent". J. Naisbitt



ET VOUS, QU'EST-CE QUI VOUS INTERPELLE AUJOURD'HUI ?


Parlons-nous !

UN REGARD SUR LE FUTUR 
À LIRE TOUS LES JEUDIS


👁️😮🔮 Futur(s)


Demain en fiction pour comprendre le présent et ses émergences, tous les jeudis. Déjà +6 000 abonnés