Néophilie

Et si, demain, la nouveauté était controversée ?

Ecrit par Noémie Aubron
October 6, 2022
Cet article contient de la fiction prospective. Ce contenu est fictionnel. Il est toutefois inspiré par l'observation de signaux faibles et d'émergences issue d'une veille intensive sur l'évolution des modes de vie. Abonnez-vous pour recevoir une nouvelle fiction tous les jeudis.

Fiction | Conte du futur

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.

La réunion s’annonce mouvementée. Vous avez bien préparé vos arguments, mais le thème de l’échange va susciter de la crispation. Il faut dire que la question posée par la directrice n’est pas anodine : “Faut-il encore de la nouveauté dans notre entreprise ?”. En l’espace de quelques mois, la nouveauté est devenue matière à controverse. Les consommateurs s’insurgent désormais contre le marketing du nouveau. Les employés le dénoncent tout aussi fermement.

Et pourtant, certains, dont vous faites partie, continuent de chanter les louanges de la nouveauté, malgré une prise de conscience profonde sur le sujet. Vous faites partie de ces néophiles à l’aise avec le changement. La nouveauté vous stimule. Trop d’ailleurs. A tel point que vous avez dû revoir votre manière de fonctionner il y a quelques années. Comme tant d’autres, vous étiez accro à cette sensation : une nouvelle série, une nouvelle paire de jeans, un nouveau job,… Vous étiez toujours à tester le dernier régime, le dernier sport ou la dernière manière d’améliorer votre sommeil.

Et puis, la réalité économique vous a contraint à vous adapter. Votre plateforme de streaming préférée a dû arrêter de produire des nouveautés à tout-va, trop coûteuses. Votre pouvoir d’achat s’est réduit à peau de chagrin dans un contexte d’inflation galopante. En manque de sensations fortes, vous avez donc cherché des ersatz à la nouveauté. Un ami vous a parlé d’un concept inconnu à ce moment pour vous : la nouveauté par soustraction. Et si, au lieu de toujours ajouter pour créer de la nouveauté, on essayait de retirer ? Ironie de la chose, la nouveauté-même de cette idée vous a bouleversé·e.

Vous avez alors tenté de créer de la nouveauté dans votre vie en enlevant, en réduisant. Chemin faisant, vous avez pris conscience que découvrir la nuance était presque aussi satisfaisant que la nouveauté. Une nouvelle série ? Et si, à la place, vous cherchiez à mieux comprendre l’auteur de la série que vous avez précédemment regardée, à discuter de cette série avec d’autres, puis à la revoir avec un œil nouveau ?

Mais ce nouvel état d’esprit n’a pas effacé votre appétit pour la nouveauté. Il en a au contraire aiguisé votre perception : la nouveauté n’est plus un stimulus dont vous êtes l’esclave. C’est désormais un acte volontaire et réfléchi. C’est avec cette approche de la nouveauté pleine de discernement que vous entrez en réunion. Vous croisez le regard déterminé des néophobes. Le fait que la directrice en vienne à formuler une question sur la pertinence même de la nouveauté est déjà une victoire pour eux. Leur faire adopter un nouveau point de vue va relever de la prouesse…

Veille | Les coulisses

Les tendances et signaux faibles derrière la fiction

🔮 Le potentiel du moins

We need to go from thinking add or subtract to thinking add and subtract.

(Trad. : Nous devons passer d'une pensée d'addition ou de soustraction à une pensée d'addition et de soustraction.)

👁️ Néophilie et nuances

This drive for novelty, neophilia, is with us at all stages of life. […] I think the way to steer that in a way that’s beneficial — it doesn’t require piercing, tattoos, or [similar extreme maneuvers] — is to discover the pleasure of nuance.

(Trad. : Cette soif de nouveauté, cette néophilie, nous accompagne à toutes les étapes de la vie. Je pense que la façon de l'orienter de manière bénéfique - sans avoir recours au piercing, au tatouage ou à d'autres manœuvres extrêmes similaires - est de découvrir le plaisir de la nuance.)

👁️ Néophiles et néophobiques en même temps : les surprises familières

“Most consumers are simultaneously neophilic — curious to discover new things — and deeply neophobic — afraid of anything that’s too new. The best hit makers are gifted at creating moments of meaning by marrying new and old, anxiety and understanding. They are architects of familiar surprises.”

(Trad. : "La plupart des consommateurs sont à la fois néophiles - curieux de découvrir de nouvelles choses - et profondément néophobes - effrayés par tout ce qui est trop nouveau. Les meilleurs créateurs de hits sont doués pour créer des moments de sens en mariant le nouveau et l'ancien, l'anxiété et la compréhension. Ils sont les architectes de surprises familières.")

😮 Sommeil biphasique

Biphasic sleep was not unique to England, either – it was widely practised throughout the preindustrial world. In France, the initial sleep was the "premier somme"; in Italy, it was "primo sonno".

(Trad. : Le sommeil biphasique n'était pas propre à l'Angleterre - il était largement pratiqué dans tout le monde préindustriel. En France, le sommeil initial était le "première somme" ; en Italie, c'était le "primo sonno”)

😮 Mais aussi les paysages sonores pour s’endormir

Create the perfect sound environment for every part of sleep — from evening to morning, and afternoon naps.

(Trad. : “Créez l'environnement sonore parfait pour chaque partie du sommeil - du soir au matin, en passant par les siestes de l'après-midi.”)

Découvrez d'autres fictions en lien avec celle-ci...

Futur de la consommation

Objet à usage perpétuel

Et si, demain, la garantie à vie devenait un standard de consommation ?

Lire
Futur du travail

Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Lire
Futur de la consommation

Désinnovation

Et si, demain, l'innovation faisait marche arrière ?

Lire


"La manière la plus simple de prédire le futur est de comprendre le présent". J. Naisbitt



ET VOUS, QU'EST-CE QUI VOUS INTERPELLE AUJOURD'HUI ?


Parlons-nous !

UN REGARD SUR LE FUTUR 
À LIRE TOUS LES JEUDIS


👁️😮🔮 Futur(s)


Demain en fiction pour comprendre le présent et ses émergences, tous les jeudis. Déjà +6 000 abonnés