Shitstorm jobs

Après les bullshit jobs et les shit jobs, les shitstorm jobs ?

Ecrit par Noémie Aubron
June 22, 2023
Cet article contient de la fiction prospective. Ce contenu est fictionnel. Il est toutefois inspiré par l'observation de signaux faibles et d'émergences issue d'une veille intensive sur l'évolution des modes de vie. Abonnez-vous pour recevoir une nouvelle fiction tous les jeudis.

Fictions | Conte du futur

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.

Vous avez un doute… Certes, cette offre d’emploi vous plait beaucoup. Les missions vous paraissent intéressantes, les compétences à mobiliser vous parlent, la rémunération est cohérente avec vos attentes. Mais votre intuition vous souffle de faire attention… Vous entamez un processus de reconversion, et vous n’avez pas envie de vous tromper ! Vous avez quitté votre bullshit job il y a quelque temps face à la vacuité de vos missions et de votre utilité. Cette offre vous semble tout à fait conforme avec votre besoin de sens, mais vous sentez une autre forme de risque… Ne serait-ce pas un shitstorm job ? Vous avez vu plusieurs personnes de votre entourage prises dans cette mécanique, et vous n’avez vraiment pas besoin de ça…

Pensez au conseiller d’une banque qui mène une politique d’investissement propice aux énergies fossiles. Au référent RH d’une entreprise dénoncée pour ses pratiques sociales. Au responsable marketing d’une entreprise utilisant des procédés proches de la manipulation pour aboutir à une vente. A la suite d’enquêtes dénonçant ces politiques d’entreprise, ces personnes ont toutes été identifiées par les internautes et harcelées pour avoir contribué à la mise en oeuvre de ces stratégies. Elles ont beau se défendre en évoquant une chaîne de prise de décisions sans vrai responsable, l’argument ne passe pas. Leur métier implique une part de responsabilité, ce qui en fait par essence de bons shitstorm jobs !

L’impact psychologique de ce cyber-harcèlement est énorme, le salarié se retrouvant souvent seul face à cette crise. Les entreprises commencent tout juste à structurer des process de protection. Dans les entreprises les plus exposées, il est recommandé aux employés de ne pas mentionner leur métier sur les réseaux sociaux. Certains employés ont déjà pris les devants en effaçant toute trace de lien avec leur employeur. Mais cela influe aussi directement sur les prises de décision. C’est probablement ce que cherche à faire in fine ce mouvement de lobbying qui, d’après plusieurs sources, serait coordonné par des activistes issus de différentes mouvances. Il devient ainsi plus difficile de prendre la responsabilité de décider, par crainte de représailles. Ou encore, certains salariés refusent de travailler sur des projets sensibles, par peur d’être le prochain bouc-émissaire.

Cela vous laisse perplexe… On vous a parlé d’une toute nouvelle application qui permet de scanner une offre d’emploi pour avoir sa notation sociale. Vous êtes un peu sceptique, mais il parait qu’ils ont un indicateur puissant pour évaluer le potentiel de crise. Ce score est calculé en fonction de la politique de l’entreprise, des antécédents dans le secteur, des dernières campagnes de cyberharcèlement,… Le verdict tombe : c’est un score orange, donc avec un potentiel important… Il est clair de toute façon que si vous voulez conserver un certain niveau de responsabilités, il faut accepter un minimum d’exposition. Chaque décision, aussi mineure peut-elle sembler, amène désormais son lot de controverses. Vous n’allez pas pouvoir faire l’impasse sur une formation en shitstorm management

Veille | Les coulisses

Les tendances et signaux faibles derrière la fiction

👁️ Les usines Patagonia

‘I think we should ask ourselves: why don't clothing brands have their own factories?’ She asks the question, then answers it. 'Brands don't want to be responsible for the people who produce their clothes. All brands benefit from that, including Patagonia.

(Trad. “Je pense que nous devrions nous demander : pourquoi les marques de vêtements n'ont-elles pas leurs propres usines ?” Elle pose la question, puis y répond. “Les marques ne veulent pas être responsables des personnes qui produisent leurs vêtements. Toutes les marques en profitent, y compris Patagonia”.)

😮 Defund Total Energies

Les banques et les investisseurs fournissent à TotalEnergies comme aux autres entreprises du secteur énergétique des services indispensables au maintien de leurs opérations et au développement de nouvelles activités. Alors qu’ils doivent réorienter leurs soutiens vers les énergies soutenables, l’efficacité énergétique et le développement d’un secteur énergétique plus sobre et durable, les acteurs financiers continuent d’alimenter l’expansion pétrolière et gazière comme celle de TotalEnergies.

😮 Replongez dans une autre déclinaison de cette tendance de la politisation de l’entreprise et du travail dans l’édition Salarié Activiste

Réel | Observer le présent

Les changements autour de nous pour décrypter un monde bouleversé et bouleversant

🔮 Futur des compétences

Congratulations, students: you now have tools at your disposal that can help you cut corners in new ways (or outright cheat). But what if we deskill young people through technology? How do we help them make the leap into professions that require more advanced skills? […]

When highly trained professionals now babysit machines, they lose their skills. Retaining skills requires practice. How do we ensure that those skills are not lost? If we expect humans to be able to take over from machines during crucial moments, those humans must retain strong skills. Loss of knowledge has serious consequences locally and systemically. (See: loss of manufacturing knowledge in the US right now…)

(Trad. Félicitations, étudiants : vous avez maintenant à votre disposition des outils qui peuvent vous aider à faire des économies de bouts de chandelles (ou carrément à tricher). Mais qu'en est-il si nous déqualifions les jeunes par le biais de la technologie ? Comment les aider à faire le saut vers des professions qui requièrent des compétences plus avancées ? [...] Lorsque des professionnels hautement qualifiés gardent des machines, ils perdent leurs compétences. Le maintien des compétences nécessite de la pratique. Comment faire en sorte que ces compétences ne soient pas perdues ? Si nous voulons que les humains soient capables de prendre le relais des machines dans les moments cruciaux, ils doivent conserver de solides compétences. La perte de connaissances a de graves conséquences au niveau local et systémique. (Voir : la perte de connaissances dans le domaine de la fabrication aux États-Unis en ce moment même...))

🔮 De la graine à la table

👁️ Religion digitale

Religion is still a major thing for most Americans. But how Americans interact with their respective faiths is notably changing. As technology has become a larger and larger part of our lives, so too has the notion that it can be used to connect to a higher power. Notably, the covid-19 pandemic forced Americans to interact with their religious communities via more virtual means. Now, Americans are increasingly turning to tablets, laptops, and social media to tune into religious sermons and connect with spiritual communities.

(Trad. La religion reste un sujet important pour la plupart des Américains. Mais la façon dont les Américains interagissent avec leurs religions respectives est en train de changer de façon notable. Alors que la technologie occupe une place de plus en plus importante dans nos vies, l'idée qu'elle peut être utilisée pour se connecter à une puissance supérieure s'est également répandue. La pandémie de covid-19 a notamment contraint les Américains à interagir avec leurs communautés religieuses par des moyens plus virtuels. Aujourd'hui, les Américains se tournent de plus en plus vers les tablettes, les ordinateurs portables et les médias sociaux pour écouter des sermons religieux et entrer en contact avec des communautés spirituelles.)

😮 Préparation aux catastrophes naturelles

Two machines have been installed in the western coastal city of Ako, located in a region that seismologists say is vulnerable to a powerful earthquake that is expected to hit the country’s central and south-west pacific coast in the next few decades. The machines, which contain about 300 bottles and cans of soft drinks and 150 emergency food items, including nutritional supplements, have been installed near buildings that have been designated as evacuation shelters. They are designed to “unlock” and make their contents available free of charge in the event of a heavy rain warning, or an evacuation order after a quake of an upper five or higher on the Japanese seismic intensity scale of seven, according to the Mainichi Shimbun.

(Trad. Deux machines ont été installées dans la ville côtière occidentale d'Ako, située dans une région qui, selon les sismologues, est vulnérable à un puissant tremblement de terre qui devrait frapper la côte pacifique du centre et du sud-ouest du pays au cours des prochaines décennies. Les machines, qui contiennent environ 300 bouteilles et canettes de boissons non alcoolisées et 150 produits alimentaires d'urgence, y compris des compléments nutritionnels, ont été installées à proximité de bâtiments désignés comme abris d'évacuation. Elles sont conçues pour "se déverrouiller" et mettre gratuitement leur contenu à disposition en cas d'alerte aux fortes pluies ou d'ordre d'évacuation après un tremblement de terre d'une intensité supérieure à cinq sur l'échelle japonaise d'intensité sismique de sept, selon le Mainichi Shimbun.)

Découvrez d'autres fictions en lien avec celle-ci...

Futur du travail

Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Lire
Futur de la consommation

Désinnovation

Et si, demain, l'innovation faisait marche arrière ?

Lire
Futur de la consommation

Le désapprenant

Et si, demain, il fallait apprendre à désapprendre ?

Lire


"La manière la plus simple de prédire le futur est de comprendre le présent". J. Naisbitt



ET VOUS, QU'EST-CE QUI VOUS INTERPELLE AUJOURD'HUI ?


Parlons-nous !

UN REGARD SUR LE FUTUR 
À LIRE TOUS LES JEUDIS


👁️😮🔮 Futur(s)


Demain en fiction pour comprendre le présent et ses émergences, tous les jeudis. Déjà +6 000 abonnés