Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Ecrit par Noémie Aubron
September 7, 2023
Cet article contient de la fiction prospective. Ce contenu est fictionnel. Il est toutefois inspiré par l'observation de signaux faibles et d'émergences issue d'une veille intensive sur l'évolution des modes de vie. Abonnez-vous pour recevoir une nouvelle fiction tous les jeudis.

Fictions | Conte du futur

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.

Vous le constatez dans votre environnement professionnel : les travailleurs de plus de 55 ans, les silver-travailleurs dont vous faites désormais partie, sont de plus en plus nombreux. D’après les derniers chiffres communiqués par votre employeur, ils représenteraient plus du quart des salariés du groupe. Ce glissement démographique s’est fait de manière progressive, mais il est désormais bien visible dans l’open-space, à l’image d’ailleurs de toute la société qui grisonne.

Votre entreprise a depuis plusieurs années adapté son organisation et ses modalités de travail pour intégrer cette réalité. Fonctions hybrides pour les profils multi-compétences, réinternalisation de la formation grâce à cette ressource expérimentée, souplesse dans les temps partiels, accompagnement dans les parcours de reconversion interne et externe, soutien aux salariés aidants, nouvelle ergonomie des espaces de travail, accompagnement des départs à la retraite et de leur remplacement, congés ménopause, de nombreux chantiers ont été ouverts pour reconnecter l’expérience de travail aux attentes de ces collaborateurs. L’entreprise a d’ailleurs obtenu le label “Expérience de silver-travail exceptionnelle” qui récompense tous ces efforts.

C’est l’argument qui vous a convaincu de rejoindre cette entreprise, notamment l’excellente note recueillie sur la formation dans le cadre de ce label. La reconversion est en effet devenue votre manière de progresser dans la vie active. Construire votre parcours pour reprendre votre souffle est désormais une évidence. Vous avez déjà changé de nombreuses fois de métiers, toujours dans des domaines extrêmement différents. Votre première reconversion était d’ailleurs assez originale à l’époque : vous avez été “enfant au foyer” au lancement du programme en France. En échange d’une rémunération supportée à la fois par l’Etat et par votre famille, vous êtes retourné·e vivre auprès de vos parents pour vous occuper de toutes les tâches ménagères ou administratives, mais surtout pour prendre soin d’eux. Le dispositif a depuis fait des émules, représentant une réelle alternative pour le maintien à domicile des personnes âgées.

Puis, vous avez été professeur des écoles ou encore artisan en menuiserie. Au fil des années, vous avez pu constater à quel point se reconvertir est devenu facile grâce aux avancées technologiques, tant du point de vue de l’orientation que de l’acquisition de nouvelles compétences. Vous avez d’ailleurs récemment débuté une formation d’infirmier. Votre professeur virtuel vous y guide de manière totalement personnalisée pour acquérir les bons gestes, mais aussi le savoir-être émotionnel et relationnel. Cela vous permettra sans doute de gagner très vite en autonomie. Et finalement, d’envisager des cycles de reconversion toujours plus courts. Vous devez bien l’avouer, face à cette inconfort permanent que vous vous imposez, il vous arrive parfois d’envier vos collègues moins friands de nouveautés que vous. Mais, que voulez-vous, on ne se refait pas !

Prompt : modern open working space area, retired people

Veille | Les coulisses

Les tendances et signaux faibles derrière la fiction

🔮 Le défi démographique à 2050

The projections are reliable and stark: by 2050, people aged 65 and more will make up nearly 40% of the population in some parts of East Asia and Europe. That’s almost twice the share of older adults in Florida, America’s retirement capital. Extraordinary numbers of retirees will be dependent on a shrinking number of working-age people to support them. As a result, experts predict, things many wealthier countries take for granted — like pensions, retirement ages, and strict immigration policies — will need overhauls to be sustainable. And today’s wealthier countries will almost inevitably make up a smaller share of global gross domestic product, economists say.

(Trad. : Les projections sont fiables et brutales : d'ici 2050, les personnes âgées de 65 ans et plus représenteront près de 40 % de la population dans certaines régions d'Asie de l'Est et d'Europe. C'est presque le double de la proportion de personnes âgées en Floride, la capitale américaine de la retraite. Un nombre extraordinaire de retraités dépendra d'un nombre décroissant de personnes en âge de travailler pour subvenir à leurs besoins. En conséquence, les experts prévoient que les choses que de nombreux pays riches considèrent comme acquises - telles que les pensions, l'âge de la retraite et les politiques d'immigration strictes - devront être révisées pour être viables. Selon les économistes, les pays les plus riches d'aujourd'hui représenteront presque inévitablement une part plus faible du produit intérieur brut mondial.)

🔮 La population active française commencerait à diminuer à partir de 2040 - avec un actif sur cinq de 55 ans ou plus dès 2030 (INSEE)

🔮 Un salarié sur quatre en situation de proche aidant en 2030

🔮 Génération boomerang

Selon Louis Chauvel, une telle défiance collective face au phénomène doit principalement au maintien de perceptions obsolètes du schéma transitionnel vers l’âge adulte : « Dans les années 1970, analyse-t-il, le modèle dominant (…) était fondé sur une transition presque immédiate des études, le plus souvent courtes, au monde du travail. D’un point de vue familial, l’indépendance résidentielle était rapide, en raison du coût modéré des logements en regard du niveau des salaires, et la génération était véritablement adulte dès l’âge de 25 ans (…) Si ce modèle, maintenant plus éclaté, plus souvent réversible, s’éloigne dans le temps, il reste la figure de référence d’une transition aboutie dans la vie. »

😮 Après les Mamans à temps plein, les tradwives

But once we’ve accounted for the ideological slipperiness of this content, is the tradwife’s “aestheticization of care” a problem we should be worried about?

(Trad. Mais une fois que nous avons pris en compte le caractère idéologiquement glissant de ce contenu, l'"esthétisation du soin" de l’épouse classique est-elle un problème dont nous devrions nous préoccuper ?)

😮 .. Et les Enfants à temps plein : le “slow employment” chinois

Overworked and exhausted, Julie gave up her job as a game developer in Beijing this April to be a "full-time daughter".

The 29-year-old now spends her day washing dishes, preparing meals for her parents, and doing other household chores. Julie's parents pay for most of her daily expenses but she has refused their offer of a monthly wage of 2,000 yuan ($280; £215).

(Trad. Surmenée et épuisée, Julie a abandonné son emploi de développeuse de jeux à Pékin en avril dernier pour devenir une "fille à plein temps". Cette jeune femme de 29 ans passe désormais ses journées à faire la vaisselle, à préparer les repas de ses parents et à effectuer d'autres tâches ménagères. Les parents de Julie paient la plupart de ses dépenses quotidiennes, mais elle a refusé leur offre d'un salaire mensuel de 2 000 yuans (280 $ ; 215 £).)

Découvrez d'autres fictions en lien avec celle-ci...

Futur de l'habitat

Hyperlocalité

Et si le futur de nos usages numériques n'était pas que dans la Silicon Valley ou en Chine ?

Lire
Futur du travail

Silver-travailleur

Et si, demain, le monde du travail s'adaptait à notre démographie vieillissante ?

Lire
Futur de la consommation

Désinnovation

Et si, demain, l'innovation faisait marche arrière ?

Lire


"La manière la plus simple de prédire le futur est de comprendre le présent". J. Naisbitt



ET VOUS, QU'EST-CE QUI VOUS INTERPELLE AUJOURD'HUI ?


Parlons-nous !

UN REGARD SUR LE FUTUR 
À LIRE TOUS LES JEUDIS


👁️😮🔮 Futur(s)


Demain en fiction pour comprendre le présent et ses émergences, tous les jeudis. Déjà +6 000 abonnés